26 octobre 2021 19h30 (Heure de l'est)

Zoom

INSCRIPTION

Présenté en anglais seulement.

Vous êtes invité.e au prochain webinaire du CRCDC le mardi 26 octobre 2021, à 19h30, HAE.

Dr Sylvain Chamberland Considération de l’Expansion maxillaire et de la Distraction osseuse symphysaire mandibulaire pour le traitement de l’apnée du sommeil et le ronflement

Les patient.e.s prédisposé.e.s au syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) présentent souvent une obstruction des voies aériennes supérieures au niveau du nasopharynx ou de l’oropharynx. L’avancement mandibulaire et les dispositifs de retenue de la langue sont généralement des options efficaces pour la gestion du SAOS chez certain.e.s patient.e.s. Cependant, le traitement par pression positive est considéré comme le traitement de référence pour la prise en charge du SAOS chez l’adulte. L’avancée maxillomandibulaire est une technique chirurgicale efficace pour le traitement du SAOS modéré à sévère. Le rôle de la dimension maxillomandibulaire transversale (DMMT) dans le SAOS n’est pas entièrement compris, mais des rapports récents semblent confirmer que la normalisation de la DMMT peut contribuer au traitement du SAOS. À l’aide de deux rapports de cas, ce manuscrit passe en revue la mécanique utilisée pour modifier la DMMT. Ces cas illustrent le fait que les patient.e.s peuvent bénéficier d’une augmentation de la DMMT seule, ou de la combinaison de la DMMT et des mesures antéropostérieures, s’ils.elles souffrent de ronflement et de SAOS. La DMMT suivie d’un avancement bimaxillaire, lorsqu’il est indiqué, pourrait être plus efficace que l’avancée maxillomandibulaire seule.

Dr Ben Pliska L’imagerie des voies respiratoires et l’apnée obstructive du sommeil – plus qu’une belle photo?

Le domaine de l’orthodontie est bien conscient des implications de l’apnée obstructive du sommeil pour la santé, mais le rôle que l’imagerie des voies aériennes peut jouer dans la gestion de la maladie est moins bien compris. Cette présentation examinera et soulignera la relation entre l’anatomie et la fonction des voies aériennes supérieures, et discutera des limites de la tomographie volumique par faisceau conique (cone beam, CBCT) en tant qu’outil quantitatif d’évaluation des voies aériennes. 

COÛT:
Fellow/Membre du CRCDC – GRATUIT
Non-membre – 50 $ (inscrivez-vous, puis un courriel avec une facture vous sera automatiquement envoyé)

Confériencier.ère.s

Conférencier

Dr Sylvain Chamberland

Québec, QC

Conférencier

Dr Ben Pliska

Vancouver, C.-B.

Modératrice

Dre Jennifer MacLellan

Halifax, N.-É.

Webinaires